Saint Gilles Croix de Vie

  • Saint Gilles Croix de vie-tourisme Vendée
  • Saint Gilles Croix de vie-tourisme Vendée
  • Saint Gilles Croix de vie-tourisme Vendée
  • Saint Gilles Croix de vie-tourisme Vendée
  • Saint Gilles Croix de vie-tourisme Vendée
  • Saint Gilles Croix de vie-tourisme Vendée
  • Saint Gilles Croix de vie-tourisme Vendée

Description

Description

Saint Gilles Croix de Vie

Petite cité maritime du littoral vendéen,  Saint Gilles Croix de Vie,est la croisée du passé et de la modernité. Séparée par l’embouchure du fleuve la Vie et de son affluent le Jaunay et  protégée par une anse naturelle, cette ville de caractère vous charmera par son authenticité, son art de vivre, ses vieux quartiers, ses marchés et ses villas coquettes. Il existe deux ports à  Saint Gilles Croix de Vie: un de plaisance avec à quai d’élégants bateaux à voiles et  un port de pêche, avec ses bateaux colorés, réputé pour sa fameuse  sardine, emblème de la ville.

Saint Gilles Croix de Vie, une double identité

Par la réunion de deux communes se trouvant sur chaque rive de la Vie, la ville est officialisée comme Saint Gille Croix de Vie en 1967. La fusion des deux communes,  farouches rivales pendant longtemps, sera longue et difficile.

Dès la Révolution française la réunion est envisagée mais elle sera refusée par deux fois par Croix de Vie. En 1895, à l’occasion de la construction d’un hôpital commun, le projet est de nouveau d’actualité mais de nouveau écarté à cause des querelles à propos de la gare ferrovière. Puis en 1920, proposé par un syndicaliste, voyant la fusion comme un atout, celle-ci est de nouveau écartée cette fois par Saint Gilles ; enfin en 1965 les deux municipalités se remettent autour de la table des négociations pour finalement arriver à la création de Saint Gilles Croix de vie en 1967.

Saint Gilles Croix de Vie marquée par son histoire

Sur la rive gauche se trouvait Saint Gilles sur Vie, Sidunum dans l’Antiquité. C’est alors une colonie phocéenne tournée vers la mer. Sidunum est le port le plus ancien de la côte atlantique.

Au IXème siècle, des moines bénédictins s’installent dans la cité et bâtissent un prieuré et une église fortifiée. Au moyen âge, la ville s’organise autour d’une grande rue aujourd’hui dénommée le rue Torterue et de son port qui est d’une grande importance puisqu’il pouvait accueillir des navires d’une capacité de 100 tonneaux. Rattaché à la rivière la Vie, le port se développe encore au XVIIIème siècle par le transport des denrées avec la région du Bas-Poitou.

Quant à la rive droite, c’était Croix de Vie dont l’apparition est beaucoup plus tardive. En effet, c’est au XVIème siècle que naît ce village de pêcheurs quand le Sieur de Montausier donne des terrains aux marins afin de construire leurs maisons au lieu dit « La petite île ». Mais c’est à partir de 1610 que Croix de Vie connut un bel essor grâce à Marie de Beaucaire, baronne de Riez, qui  fit construire le grand môle (on peut encore voir la rue du grand môle aujourd’hui) et aménagea la baie de l’Adon (aujourd’hui le bas de la rue Louis Cristau) ainsi que la chapelle Notre-Dame de la Pitié à Saint Hilaire de Riez.Une promenade donnant sur le port de pêche porte d’ailleurs le nom de Marie de Beaucaire.

En 1622, Louis XIII fera halte pour un soir dans le logis seigneurial de la famille Lézardière situé aujourd’hui  rue du général de Gaulle.

Durant la guerre de Vendée, la rivière la Vie offre une géographie idéale pour l’affrontement entre les deux camps : d’une part les marins à Croix de vie qui restent fidèle à la royauté et d’autre part les bourgeois issus du commerce maritime de Saint Gilles partisans de la République et de Napoléon. A cette occasion les deux villages sont rebaptisés : Saint Gilles sera « Port fidèle » et Croix de vie deviendra « Le hâvre de vie ».

La traversée de la Vie se faisait à gué puis à l’aide d’un bac jusqu’au XIXème siècle. Et après les guerres de Vendée, les deux cités retournent à la concorde mais une nouvelle escarmouche enflamme de nouveau la cité. Un premier pont à une seule arche est construit en 1835 mais un droit de péage est exercé au grand dam des habitants de Croix de vie qui doivent se rendre régulièrement à Saint Gilles sur Vie, centre économique.

 Saint Gilles Croix de vie, en route vers le tourisme

Vers les années 1860, la mode est aux bains de mer et les deux communes attirent les touristes alors plutôt fortunés. Auparavant, la population authoctone fréquentait le bord de mer de manière utilitaire mais ne se baignait pas.
En 1863, le premier établissement de bains de mer, une baraque faite de planches,  s’implante à Saint Gilles sur vie. Puis en 1882, grâce à la construction de la jetée de la Garenne  permettant au sable de s’accumuler sur la côte, naît la plage de Boisvinet.  Le docteur Abelanet, crée en 1893 la villa Notre dame, un établissement hélio-marin avec des bains chauds à l’eau de mer.
Saint-Gilles-Croix-de-Vie- tourisme VendéePeu à peu se construisent de belles villas des deux côtés de la rive : sur la grande plage et autour de celle de Boisvinet.

Mais c’est avec le chemin de fer, dans les années 1880 que le tourisme va encore progresser, même si le trajet d’alors prenait 3 heures de Nantes et 10 heures de Paris. A partir de 1912, ce sont les colonies de vacances qui s’installent.

Dès 1934, la jeune station balnéaire tient un stand à la foire de Paris et les congés payés en 1936 confortent définitivement Saint Gilles et Croix de vie au rang des meilleures stations balnéaires du littoral atlantique.

Pendant la guerre de 1939/1945, le mur de l’atlantique  court du nord au sud des côtes françaises.  Aménagé par les troupes d’occupation allemande, le mur mettra fin temporairement à l’accès aux plages. Déclarée « zone interdite », la zone côtière n’est plus autorisée à la circulation même de ses habitants. Le quartier de la plage sera évacué par les allemands pour aménager une zone de tir dans les dunes de la Garenne.

Le port est également interdit, les habitants qui résident sur les quais ont l’obligation de sortir par l’arrière de leur maison!

– « A partir de 1940, les réfugiés des Ardennes arrivent  et il faut trouver de la place pour les installer car ils sont très nombreux. Le maire réquisitionne la moitié de nos salles de classes et nos pupitres sont placés sous le préau. On alterne par demi-journée l’occupation sous le préau. Malheureusement, cet hiver là sera terrible et nous nous gelons quand c’est à notre tour de faire classe sous le préau… » raconte une habitante de saint-Gilles Croix de Vie qui a vécu l’occupation.

A la libération, le tourisme se renforce notamment grâce aux campings. Les estivants passent de 2000 en 1927 à 20000 à l’été 1946.

 À voir à Saint gilles Croix de Vie

La Tour Joséphine

Saint-Gilles-Croix-de-Vie- tourisme VendéeÀ l’entrée du port, c’est le premier phare construit à Saint Gilles Croix de vie. La tour Joséphine, appelée ainsi en hommage à Joséphine de Beauharnais se dénomme  également la tour du vieux môle. Elle est érigée en 1850 sur une hauteur de 8 m et possède une lanterne de 3,5 m. Elle sera en service de 1852 à 1880.

Rénovée sous l’impulsion du conseil général de Vendée, elle rayonne à l’extrémité du môle et est agrémentée par un jardin public depuis 2003.

Les deux églises

Saint-Gilles-Croix-de-Vie- tourisme VendéeL’église saint-Gilles, la plus ancienne, date du XIVe siècle.

 

saint-gilles-croix-de-vie_-_eglise_saint-gilles_1L’église « Sainte Croix » datant de 1894, fut rebâtie sur les fondations d’une ancienne église. Elle a la particularité d’avoir une chaire en pierre calcaire. Dans son cimetière subsiste le menhir de la Tonnelle, datant du néolithique.

La maison du pêcheur

Saint-Gilles-Croix-de-Vie- tourisme VendéeDans le quartier de la « petite île », rue du Maroc plus précisément, se niche la maison du pêcheur. Elle fut construite en 1913. La ville la rachète en 1982 pour en faire un petit musée, témoin de la vie quotidienne d’un marin d’autrefois. composée de deux pièces, d’un débarras et d’une courette, elle présente les accessoires et objets du quotidien d’un marin des années 1920.

 

 

Contact

Contact

Lieu

Saint Gilles Croix de Vie
Get directions

Contact

Saint Gilles Croix de Vie
  • By valerieJean Biographe
  • Email: nelson.terra@9online.fr

Ratings

Saint Gilles Croix de Vie

Javo Rating Notice

0

0 Total
Ceci est un exemple de contenu. vous pouvez ajouter un avis ou commentaire .
merci.
Intéret
0.0%
Lieu
0.0%
Accueil
0.0%
Services
0.0%
camping vendee piscine couverte CAMPING JARDIN DU MARAIS
Domaine Le Jardin du Marais
208 Route de Saint-Gilles
85300 Le Perrier- FRANCE
02 51 680 917

 

 

camping Le ragis- Tourisme vendéeCAMPING LE RAGIS

Camping*** Le Ragis
85300 Challans
tél. : 02 51 68 08 49
E-mail : info@camping-leragis.com