Le plateau de Valensole

  • Valensole

Description

Description

Le plateau de Valensole dans les Alpes de Haute- Provence

Réputé pour la culture du lavandin, le plateau de Valensole revêt toute l’année des couleurs changeantes selon la saison :  du blanc des cîmes enneigées et des fleurs d’amandiers aux camaïeux bleutés contrastés par la blondeur des blés,  avant de laisser place aux ocres de la terre revigorés par le bleu du ciel d’automne.  

decar66 d’Aix-en-Provence, France

Le Plateau de Valensole est situé entre les vallées de la Durance à l’ouest, de l’Asse au nord, des Gorges du Verdon et du lac de Sainte-Croix au sud. Étendu sur une superficie de 800 km², il est à environ 500 mètres d’altitude.

Des terres préhistoriques et romaines appréciées

Nous savons que le plateau fut de tous temps occupés grâce aux fouilles réalisées sur les sites préhistoriques. Des grottes exceptionnellement riches en termes d’archéologie comme celle de la Baume Bonne, située dans les basses Gorges du Verdon, en témoignent. Quant à la ville de Riez, appelée Forum Reii, elle fut une riche cité romaine, un carrefour économique et culturel, encadrée par deux voies romaines qui traversaient le plateau. Il existe encore aujourd’hui quatre colonnes, vestiges d’un temple disparu, visibles dans un pré à la sortie de la ville. La civilisation gallo-romaine a imprégné les lieux sur l’ensemble du plateau : des thermes à Gréoux-les-Bains, la borne milliaire de Saint-Martin-de-Brômes, et bien d’autres vestiges encore. En provençal, on dit  Planas de Valençòla pour désigner le plateau.

Valensole, le grenier à Grain de la région

Avec un climat de type méditerranéen allié à la présence d’une moyenne montagne les étés sont très secs et souvent caniculaires, avec des températures se situant souvent en moyenne au-dessus des 30° avec des pics allant jusqu’à 37°. Heureusement, les nombreux orages tempèrent la chaleur en fin de journée à la fin de l’été. C’est un des lieux les plus orageux de France (plus de 35 orages par an). En hiver, la température est d’une douceur agréable dans la journée pour baisser jusqu’à -5 °C la nuit. La végétation est variée avec des chênes pubescents au nord, des chênes verts au sud des pins d’Alep, des pins sylvestres en altitude. Au sud du plateau on cultive également des amandiers, des chênes pubescents pour la truffe, des pommiers, des oliviers et bien sûr du lavandin, culture phare du plateau, ce qui amène beaucoup de touristes.

Ainsi, 81 400 hectares du plateau sont cultivés. D’ailleurs le plateau de Valensole vit essentiellement de l’agriculture, du tourisme et de l’artisanat.

Au XIXème siècle, ce n’étaient que des chênes truffiers et des amandiers qui étaient cultivés, ce dernier était le roi du plateau depuis l’antiquité. En effet, les fruits des amandiers étaient broyés avant que cette pâte soit d’être intégrée dans la pâtisserie et la confiserie pour la fabrication des calissons et du nougat. Ces cultures sont supplantées aujourd’hui par les champs de lavande et de céréales. Le plateau est d’ailleurs appelé le “grenier de la région”.

Quant au lavandin, c’est la culture majeure du plateau. Malgré une concurrence étrangère sans merci depuis 30 ans elle reste utilisée pour la fabrication du savon de Marseille, et par les apiculteurs pour le fameux miel de lavande. Enfin, la plante est distillée pour l’élaboration du parfum ou de huiles aux vertus médicinales.

La truffe, grâce aux nombreux chênes pubescents plantés sur le territoire du plateau est une production importante et renommée surtout la Tuber melanosporum que l’on célèbre à la fête Saint Antoine dans le village de Montagnac-Montpezat.

Véronique PAGNIER / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)

Autrefois, la vigne occupait une grande place dans l’agriculture du plateau mais à la suite des crises récurrentes dûes au phylloxera, elle a pratiquement disparu sauf à Gréoux les bains et à Quinson où des vins de très grande qualité sont aujourd’hui encore produits.

Enfin, le gypse de Saint Jurs, une roche saline sédimentaire était extraite dans des carrières souterraines. Puis il était transformé en plâtre avant d’être revendu aux artisans locaux pour les enduits et les ornementations. À voir les belles gypseries de l’hôtel de Mazan à Riez.

Crédits photo :

Bannière : Denis Champollion / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)

Diaporama : Denis Champollionhttps://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/a3/Plateau_de_valensole1.JPGhttps://www.flickr.com/photos/alpesdehauteprovence-tourisme/4709129898/in/set-72157624170913399

Rickard Olsson / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)

Alpes de Haute Provence / CC BY (https://creativecommons.org/licenses/by/2.0)

decar66 d’Aix-en-Provence, France

Truffes : Véronique PAGNIER / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)

 

Contact

Contact

Location

Le plateau de Valensole
Get directions

Contact

Le plateau de Valensole
  • By valerieJean Biographe
  • Email: nelson.terra@orange.fr

Ratings

Le plateau de Valensole

Javo Rating Notice

0

0 Total
Ceci est un exemple de contenu. vous pouvez ajouter un avis ou commentaire .
merci.
Intéret
0.0%
Lieu
0.0%
Accueil
0.0%
Services
0.0%

camping Laverdière- tourisme gorges du verdon

Camping Verdon

Camping de la Verdière
345 route de Manosque
83560 La Verdière
04 94 78 30 60