Les villages du Verdon en Haute Provence

Description

Description

Les villages du Verdon en Haute Provence

En vacances dans le Verdon, au coeur de la Provence authentique, vous êtes au plus proche d’un  parc naturel extraordinaire qui vous offre des paysages fantastiques, des lacs magnifiques et des villages dont la beauté ont fait la réputation qui dépasse les frontières.

Explorer le Verdon, c’est aussi découvrir des villages pittoresques qui semblent ne pas avoir changé durant les siècles, conservant leurs beauté d’antan, leurs traditions et leur savoir-faire. Les villages provençaux détiennent un savoir faire ancestral dans l’artisanat et les produits régionaux qui en ont fait leur renommée : La lavande, le lavandin, le miel, les olives, le savon et les cosmétiques. La traversée du Verdon est aussi un parcours initiatique pour la gastronomie, un régal pour les papilles !

Saint Martin de Brômes et sa tour carrée

camping saint martin de bromes

Saint Martin de Brômes – Gorges du Verdon

Au coeur du plateau de Valensole, réputé pour la culture de la lavande et du lavandin, Saint-Martin-des-Brômes est un village provençal typique du département des Alpes de Haute Provence avec ses ruelles étroites bordées de maisons anciennes aux volets couleur vert pâle et lavande , restaurées avec goût. Bâti en amphithéâtre sur la colline de Castelleras, il est dominé par son église romane et sa haute tour carrée. Idéalement situé entre les rivières du Colostre et du Verdon, il est protégé naturellement par des falaises escarpées, ce qui en fit un site stratégique dans l’Antiquité.

Sur la route de la lavande, ce village provençal est bâti sur les vestiges de l’oppidum de Buffe Arnaud  à l’origine celto-ligure, repris par les romains lors de la conquête gauloise. A l’occasion de travaux routiers, des vestiges ont été mis à jour en 1972, que l’on peut voir au musée du village abrité dans la tour. Il s’agit principalement d’un sarcophage en pierre enserrant un cercueil de plomb avec à l’intérieur un manche de poignard, des poteries et des pièces de monnaie romaines et le squelette d’un romain datant du IVe s.

Tout d’abord, rendez-vous sur le pont de collostre franchissant l’affluent du même nom (sur la route d’Allemagne), bâti sur deux arcs dont une arche plein cintre, datant du XVIIe s, le reste du pont datant de sa reconstruction en 1867, le pont original ayant été emporté par une crue.

Remontez vers le village médiéval par la rue des Brégançons pour découvrir un Ex-voto érigé par un habitant pour remercier la Vierge marie de l’avoir sauvé alors qu’il labourait son champ.

Puis les petites ruelles pittoresques vous mèneront jusqu’à l’Eglise Saint-Martin, ancien Prieuré de l’Abbaye Saint Victor de Marseille. À l’intérieur de l’église, on peut voir le tableau de Saint-Martin donnant sa cape à un pauvre, peint par Gibelin au XIXe s, ainsi qu’un tabernacle en bois doré polychrome situé derrière l’autel. L’église fut choisie par le célèbre écrivain provençal Jean Giono qui y maria sa fille ainsi que Nicole Garcia pour le tournage du film “le mal de pierre” avec Marion Cotillard.

Tout en haut du village, sur le site dit du Castelleras, votre promenade se poursuit avec la tour de l’Horloge, datant du XIVe siècle, imposante qui se découpe dans le ciel bleu provençal. Ancien donjon des Castellane, servant de tour de guet et d’entrepôt pour l’impôt seigneurial. À son sommet, des machicoulis en parfait état de conservation témoignent de la défense du village en cas d’attaque de ribauds. La tour est d’une hauteur de plus de 23 m et fut plus tard percée de fenêtres et transformée en pigeonnier avant de recevoir l’horloge communale. On voit sa silhouette carrée de très loin. Le castelleras, aire dégagée, sous l’influence des vents, servaient aux habitants pour séparer le bon grain de l’ivraie après les récoltes.

En continuant, vous pourrez redescendre pour emprunter la grande rue où se trouvent de très belles maisons des XVe et XVIe siècles, agrémentées de façades ornementées de sculptures et de dessins, de linteaux de porte, dont une enjolivée d’une baie géminée, séparée par une colonne décorée de feuilles d’acanthe finement ciselées. Dans la grande rue toujours, une belle fontaine vous attend sur la petite place Arsène Burle.

Enfin, en bas du village, vous arriverez à la grande place bordée de marronniers remplaçant les platanes replantés après que la mairie ait coupé les peupliers centenaires en 1897 pour les vendre. C’est sur cette place que les soldats allemands, à la recherche de maquisards, ont rassemblé les habitants un jour d’août 1944.

Vous pouvez aussi voir le cimetière mérovingien au lieu dit le ravin de Pinet.

 

Gréoux les Bains pour ses cures thermales

 

Village Gorges du Verdon

Alpes de Haute Provence / CC BY (https://creativecommons.org/licenses/by/2.0)

Gréoux-Les-Bains est le rendez-vous annuel des curistes, en effet ce petit village provençal est la 3ème station thermale de France. Gréoux  possède des thermes en troglodytes, unique en France,   datant de l’époque gallo-romaine. Situé à 365 mètres d’altitude, vous apprécierez la fraîcheur des ruelles en été  avec de nombreuses fontaines et profiterez de la douceur de vivre en faisant une pose dans les parcs ombragés de Moleron ou Oliva,  offrant une vue panoramique sur le Verdon.

Gréoux les bains abrite également le château des Templiers datant du XIIe siècle, un chef d’oeuvre architectural du patrimoine provençal. L’office de tourisme de Gréoux vous en propose la visite guidée. De nombreuses animations et expositions se déroulent dans la cour du château en saison.

Allemagne en Provence et son château Renaissance

Allemagne-en-Provence, entre Gréoux les bains et Riez est une visite à ne pas manquer durant votre séjour dans le Verdon. Son nom vient du provençal: Alemanha de Provença, issu de l’occupation par un tribu germanique en 429 après Jésus Christ.

Village abritant 2 châteaux à l’origine.   Aujourd’hui, il ne reste plus  que le magnifique château Renaissance au Castellet, en parfaite conservation qui  possède 5 niveaux et un donjon. À voir également : l’ancien lavoir et la grande fontaine qui trône au centre du village. Une superbe balade à faire pour les amoureux du patrimoine.

Esparron de Verdon et son lac

Le Lac d’Esparron surnommé à juste titre, l’émeraude du Verdon en raison de ses couleurs chatoyantes est situé dans les Alpes de Haute Provence (o4) entre Gréoux les bains et Quinson. Il y a plusieurs façons d’accéder au fameux lac provençal. Nous vous conseillons d’arriver par le haut du village d’Esparron afin de bénéficier, après quelques lacets dans la montagne, d’une vue magnifique sur le lac d’Esparron.

villages Verdon

Dominique Dardenne / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)

Cela vous permet de  descendre les ruelles aux maisons en pierre typiques  du village réhaussées de leurs volets aux couleurs vives. Les amoureux  des vieilles pierres pourront visiter l’Aven de Vauclar et le château d’Esparron. Durant la descente, vous découvrez progressivement  l’immensité du lac dans lequel vous pourrez profiter de la baignade sur les diverses plages alentours ou pratiquer des activités nautiques. Vous avez la possibilité de faire une croisière sur le lac ou simplement louer un bateau électrique ou bien encore partir à l’aventure des Gorges du Verdon !

Valensole, au coeur du pays de la lavande

Perché sur la colline qui surplombe le plateau de Valensole, le village est très agréable à visiter. Ses cafés, ses ruelles, sa fontaine vous séduiront.

Valensole

Autour du village, vous aurez l’occasion de visiter les producteurs de lavande et lavandin donnant des paysages colorés sur 800 km2, seule partie plane du Verdon, où il fait bon flâner. Une véritable mosaïque de pastels où se mêlent lavandin, chênes, oliviers.

A Valensole, vous pouvez également visiter La bastide  du clos de Villeneuve et ses jardins remarquables avec leurs trois terrasses, sept bassins et fontaines des XVIIIè et XIXè siècles.

Le plateau de Valensole constitue une attraction touristique internationale importante tant la lavande fait partie du quotidien des provençaux.Tout en sillonnant les magnifiques champs de lavandin, vous atteindrez la ville de Riez, où vous pourrez admirer la chapelle Saint-maxime, les thermes romains, le clocher du XVIe  siècle et en particulier le cadran solaire qui date de 1806. Un superbe village du Verdon

Moustiers-sainte-Marie et ses célèbres faïences

Aux portes des Gorges du Verdon, Moustiers-sainte-Marie respire la Provence. Ce village typique, organisé en amphithéâtre, niché aux creux des falaises le surplombant, est perché à 630 m d’altitude.

Villages verdon

User:Nepomuk (also on fr:Utilisateur:Nepomuk) / Public domain

Il est renommé pour l’étoile à 16 branches d’un chevalier revenu sain et sauf des croisades, suspendue à 227 m mais surtout pour ses fameuses faïences, avec pas moins de 22 magasins et 14 ateliers qui, depuis le XVIIe siècle, fabriquent la faïence d’une très grande finesse aux tons camaïeux de bleu et vert.

Classé parmi les plus beaux villages de France, Moutiers Saintes Marie, un des magnifiques villages du Verdon offre à ses visiteurs des paysages uniques, un riche patrimoine architectural et de belles balades à faire dans les environs: la grotte Sainte Madeleine, l’église ND de Beauvoir ou encore la cascade de Rion sans parler des promenades à faire nonchalamment dans les ruelles pittoresques du village.

Les moines qui fondèrent la ville au Ve siècle bâtirent la chapelle de ND de Beauvoir. On y accède par l’ancien chemin de croix encore emprunté le 8 septembre par les pèlerins venus rendre hommage à la Vierge qui est ponctué d’oratoires ornés de plaques en émail. De son esplanade une superbe vue plonge sur la vallée de la Maire et le plateau de Valensole.

Cette chapelle nous accueille sous son porche roman, agrémenté de piliers dont les chapiteaux sont sculptés de feuilles de chênes et flanqué d’une belle porte Renaissance. L’ensemble est dominé par un petit clocher de style lombard percé d’arcades romanes soutenues par des colonnades. À l’intérieur, l’art roman et l’art gothique se disputent les quatre travées.

D’autres vestiges religieux sont à découvrir dans le village et à proximité: La chapelle du Clastre, la chapelle de la Madeleine, la chapelle Sainte-Anne, L’ancienne chapelle du Prieuré de Saint-Victor Saint-Jean-de-l’Aval, Les restes de la chapelle Saint-Saturnin

Le musée des faïences est organisé autour de trois salles: une qui présente les moules et les accessoires utilisés pour la fabrication aux différentes époques, une autre pour exposer des collections de faïences et enfin la dernière qui, grâce à des pièces et des objets retrouvés sur le site de Moustiers-sainte-Marie, explique l’histoire de la région depuis l’époque romaine.

Enfin, vous pourrez voir lors de votre promenade une des portes de l’enceinte du XVe siècle qui a subsité jusqu’à nous.

Annot, sa cité médiévale et ses blocs de grès

Le village initial était probablement au milieu des “grès d’Annot”. En effet, des encoches pour supporter des poutres des maisons adossées aux rochers sont visibles dans ces derniers.  Sur le chemin “vers la ville”se trouve “le rocher aux 100 marches” dans lequel est sculpté un escalier.

Plus tard, le village s’installa entre les torrents de la Vaïre et de la Beïte et fut fortifié dès 1042, se regroupant autour de l’église Saint-Pons. Il appartenait à l’abbaye Saint-Victor de Marseille qui partagea certains droits avec l’ordre du Temple. Après la dissolution de l’ordre, c’est l’abbaye Saint-Pons de Nice qui devint bénéficiaire des droits. Le village n’est pas épargné par les guerres de religion et sera attaquée par une milice protestante en 1574. Annot accueille avec bienveillance la Révolution et plantera son arbre de la liberté, place Revelly.

La cité médiévale était ceinturée par de très hautes maisons  marquant son tracé. L’ensemble architectural pittoresque et ancien au sommet de la vieille ville dont un des portails fortifié et un linteau daté de 1377 font la fierté de ce village longtemps retiré.

Trois autres monuments font partie du patrimoine historique de la ville : la fontaine avec l’inscription RF 1894, l’hôtel-Dieu et l’hôtel de ville tous deux du XVIIe siècle.

Les abords de la rivière de la Beïte et son pont,  les maisons à arcade de la rue Notre-Dame, la place des platanes en bordure de Vaïre et le vieux pont ;

Les remparts médiévaux sont toujours  visibles et les portes qui donnent accès au vieux villages sont bien conservées.   À Vérimande , il existe une chapelle templière ainsi que la maison du même nom, dont la grande  bâtisse est flanquée d’une tour pigeonnier.

Annot chaos de grès

https://www.flickr.com/photos/45354537@N03/4729377403

Au moment de la formation des Alpes, des gigantesques avalanches sous-marines ont mêlé sable,  vase et  galets  pour  donner naissance à ces incroyables blocs rocheux. Ce chaos géologique minéral a formé au fil du temps des falaises et des rochers aux formes et aux couleurs extraordinaires.

Ces grès turbiditiques,  de 1000 mètres d’épaisseur, ont été déposés avant la translation du bloc corso-sarde. Vers le milieu de l’Oligocène, les Alpes se formant, elles permettent  l’apparition de la Méditerrannée. Les roches se retrouvent alors à 1000 mètres d’altitude et vont se plisser un peu.

Au moment de la fonte des glaciers de la dernière glaciation, la falaise libère de gros blocs qui vont glisser sur le sol argileux. Après des millénaires la forêt s’installe et stabilise les rochers de grès que l’on voit aujourd’hui.

Grâce aux sentiers aménagés, partez à la découverte du Défilé des Garambes et suivez les traces de nos ancêtres qui ont sans doute séjourné dans les  abris-sous roche semi-troglodytes. La châtaigneraie séculaire est tout aussi magnifique à traverser et ouvre la voie à l’imaginaire de chacun. La Dent du Diable, la Chambre du Roi, le défilé des Garambes, le Chameau des lumières, les rochers aux Cent-Marches sont les noms poétiques des blocs de grès.

Dans la mémoire collective sont ancrées de nombreuses légendes liées à l’ambiance mystérieuse qui émane de ces lieux dont celle de la Chambre du Roi;

Pour visionner de nombreuses photos d’Annot C’EST ICI

 

Les autres villages à visiter dans le Verdon

Riez avec ses ruines romaines dont les quatre colonnes de granit

Castellane dominé par le “Roc” qui offre deux tours en visite

Entrevaux avec sa citadelle de Vauban, son chemin de ronde et ses moulins

Quinson et le fameux lac pour les activités nautiques et se nombreuses plages pour la baignade

Aiguines, sur les hauteurs du lac de Sainte Croix,

Bauduen, au pied du barrage de Sainte Croix,

Montmeyan, village médiéval fortifié,

Aups, la capitale du Haut Var

Barjols et ses 24 tanneries,

Correns, premier village bio de France

Et bien d’autres encore lors de vos balades en Provence et dans les Gorges du Verdon

**********************************************

CREDITS PHOTO Bannière

Jpchevreau / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/aa/Vue_du_village_de_M%C3%A9ailles_en_venant_du_Fugeret.JPG

Contact

Contact

Location

Les villages du Verdon en Haute Provence
Get directions

Contact

Les villages du Verdon en Haute Provence
  • By valerieJean Biographe
  • Email: nelson.terra@orange.fr

Ratings

Les villages du Verdon en Haute Provence

Javo Rating Notice

0

0 Total
Ceci est un exemple de contenu. vous pouvez ajouter un avis ou commentaire .
merci.
Intéret
0.0%
Lieu
0.0%
Accueil
0.0%
Services
0.0%
camping Laverdière- tourisme gorges du verdonCAMPING LAVERDIÈRE
Camping de la Verdière
345 route de Manosque
83560 La Verdière
04 94 78 30 60

 

camping verdonCAMPING AUX VALLONS
Aux Vallons
283 RD 71
83630 Bauduen
04 94 70 09 13