Le château de Montségur

Description

Description

Le château cathare de Montségur en Ariège

chateau cathare

MDanis [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)]
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6d/Ch%C3%A2teau_de_Monts%C3%A9gur_-_vue_a%C3%A9rienne.jpg

Montségur, le château de tous les mystères, perché sur la montagne (puèg) à 1 207 mètres d’altitude qui fut le théâtre d’une des pires atrocités de l’histoire.

Une cité-forteresse cathare

Une montagne à nue, hérissée de défenses avec des murailles serties dans la roche. Voilà à quoi ressemblait le lieu de Montségur avant sa terrible fin : le siège qui se termina le 16 mars 1244 anéantissant des villageois, marquant pour l’éternité du sceau des martyrs, ce haut lieu du catharisme.

RESTITUTION EN 3 D DU VILLAGE CATHARE AU MOYEN-ÂGE

En effet, Montségur abritait une communauté cathare conséquente. Le concile de Latran (1215) fait référence à la cite-forteresse comme un repaire d’hérétiques. Par le traité de Meaux, qui met fin au conflit contre les albigeois le rôle de Montségur comme abri pour l’Église cathare est réaffirmé, c’est la préparation du rattachement des terres occitanes du comté de Toulouse au domaine royal capétien. Montségur, dans le même temps le château accueille les chevaliers faydits, ayant résisté à l’armée royale ils ont été dépossédés de leurs terres comme Pierre-Roger de Mirepoix, le maître militaire de Montségur.

Pendant trente ans, le village de Montségur fut assiégé.

En 1212, une première tentative fut menée par Guy de Montfort, le frère de Simon IV de Montfort qui dirigea un deuxième assaut en 1213.

Sur l’ordre de Louis IX, Raymond VII de Toulouse entama un siège qu’il leva sans attaquer, en 1241.

Le dernier, qui fut tatal à la communauté cathare fut mené par le sénéchal de Carcassonne, Hugues des Arcis et Pierre Amiel, l’archevque de Narbonne. L’oparation a été mené à cause du massacre d’inquisiteurs en Avignon par des hommes venant de la garnison de Montségur. Blanche de Castille et Louis IX ne peuvent laisser passer ce forfait, il ordonne l’attaque de Montségur en mai 1243.

La forteresse tient bon jusquà Noël 1243, quand une poignée d’homme arrivent à escalader la paroi du rocher de Montségur et surprend ainsi les hommes de la tour de guet.

Puis un trébuchet, monté sur place, bombarde sans relâche la citadelle, avec un nombre impressionnant de boulets… Suite pense-t-on à une trahison, la barbacane tombe ce qui permet à l’assaillant de pousser l’avantage. L’assaut est encore repoussé en février mais la troupe de Montségur est très affaiblie.

Les archéologues ayant fait des fouilles sur le site retrouveront 244 boulets de pierre ayant été lancés contre les remparts de Montségur.

La reddition de Montségur

Le 1er mars 1244, Pierre-Roger de Mirepoix est contraint de négocier la reddition de la place forte dont voici les termes :

  • La vie des soldats et des laïcs sera épargnée ;
  • Les parfaits qui renieront leur foi seront sauvés ;
  • Une trêve de 15 jours est accordée pour les cathares qui voudront se préparer et recevoir les derniers sacrements.

Ils furent accordés.

Le 16 mars, les portes de la cité s’ouvrit pour accomplir le funeste destin. Deux cent vingt cathares, hommes et femmes qui refusèrent de renier leur foi périrent enfermés dans un enclos embrasé, après avoir distribué tout ce qu’ils possédaient à ceux qui les avaient défendus durant dix mois. Certains des soldats de la garnison ne voulant pas les abandonner se sacrifièrent avec eux. Le bûcher aurait été monté ( et cela reste une hypothèse) à 200 mètres du castrum dans un champ. D’autres versions existent et nul ne sait vraiment où a eu lieu le martyr cathare.

Aujourd’hui, on peut voir dans le« Camp dels Cremats » (le champ des brûlés) une stèle où on peut lire l’inscription : « Als catars, als martirs del pur amor crestian. 16 de març 1244 ».

webmaster.ajphotos@all-free-photos.com – www.all-free-photos.com.

Après la prise du château en 1244, celui-ci revint à Guy II de Lévis, seigneur officiel de Mirepoix nommé après le traité de Meaux. L’enceinte extérieure et ce qui restait du village cathare furent rasés. Une garnison fut postée qui resta jusqu’au traité des Pyrénées en 1659.

Au fil du temps, le château est peu à peu abandonné. Classé monument historique dès 1862, il n’a jamais cessé d’attiser la curiosité et le site fut dégradé du point de vue archéologique, les particuliers les plus mordus de légende n’hésitant pas à fouiller le puèg.

Ce château fut implanté à l’emplacement arasé de l’ancien village fortifié cathare, et a connu trois phases dans l’évolution de son architecture. En premier lieu, ce fut une forteresse érigée au sommet du puèg sur la base de ruines, au XIIe s par Raymond de Pereille qui devint la cité cathare fortifiée : Montségur II

Le dispositif défensif était différent de celui que l’on connaît actuellement. Outre la demeure fortifiée du seigneur des lieux, le village et l’enceinte extérieure, il exisait à environ 800 mètres, une tour de guet (au Roc dit de « La Tor ») surplombant une falaise de 80 mètres. L’entrée du castrum qui donne sur cette tour de guet était défendue par une barbacane. À l’intérieur de l’enceinte, se dressait le village dont il ne reste que quelques terrasses au nord-ouest sur lesquelles, on a trouvé les fondations de plusieurs habitations, des escaliers pour communiquer entre les terrasses, une citerne et un silo.

Les mythes autour de Montségur

C’est un certain Napoléon Peyrat, qui vers 1870, écrivit de manière inspirée sur le château de Montségur, ce qui enflamma l’imagination de beaucoup de personnes de l’époque. De plus, plusieurs thèses apportent crédit davantage encore de popularité à la légende de Montségur.

– Selon certains ce lieu aurait été le refuge des derniers templiers, après la suppression de l’ordre par le pape Clément V.

– Montségur est supposé avoir abrité le riche trésor de l’église cathare. Deux éléments alimentent cette thèse :

Le premier, est la fuite à cheval du parfait Mathieu et du diacre Bonnet aux environs de Noël 1243 emportant avec eux « de l’or et de l’argent et une grande quantité de monnaie ». On pense que ce trésor est parvenu à Crémone, une ville d’Italie abritant une communauté cathare importante.

Un deuxième trésor aurait été sauvé durant la trêve de mars 1244 puisqu’il est fait état de quatre personnes s’enfuyant de Montségur avec un chargement. Les historiens pensent qu’ils s’agissaient plutôt des nombreux textes hérétiques conservés par les Parfaits dans la forteresse.

Le Graal aurait été une des pièces du trésor de l’Église cathare : la coupe dans laquelle Joseph d’Arimathie aurait recueilli le sang du Christ sur le mont Golgotha ou bien l’émeraude tombée de la couronne de Lucifer lors de la chute des Anges. Une autre tradition orale dit que le Graal serait toujours enfermé à l’intérieur de la montagne.

– Quoi de mieux pour alimenter ces légendes qu’un phénomène mystérieux à observer ?

Ainsi, tous les ans à la date précise du solstice d’hiver, le premier rayon solaire traverse le château dans toute sa longueur ; Et le jour du solstice d’été, il passe par les quatre archères du donjon au nord-ouest, tout cela avec une très grande précision. un phénomène identique est observé au château de Quéribus.

Credits photos :

Lamecast [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)]
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/7c/Monts%C3%A9gur_et_son_Pog_%28%3D%C3%A9peron_rocheux%29.jpg

Claudealleva

https://pixabay.com/fr/photos/architecture-voyage-forteresse-3104021/

 

francesca sara [CC BY 2.0 (https://creativecommons.org/licenses/by/2.0)]
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/84/ChateaudeMontsegur01.jpg

 

webmaster.ajphotos@all-free-photos.com

www.all-free-photos.com.

MDanis [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)]
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6d/Ch%C3%A2teau_de_Monts%C3%A9gur_-_vue_a%C3%A9rienne.jpg

Aloïs LIEN

Contact

Contact

Location

Le château de Montségur
Get directions

Contact

Le château de Montségur
  • By valerieJean Biographe
  • Email: nelson.terra@9online.fr

Ratings

Le château de Montségur

Javo Rating Notice

0

0 Total
Ceci est un exemple de contenu. vous pouvez ajouter un avis ou commentaire .
merci.
Intéret
0.0%
Lieu
0.0%
Accueil
0.0%
Services
0.0%

camping la marmotte-Ax les thermes

CAMPING LA MARMOTTE
Les Fangassis N20,
09110 Savignac-les-Ormeaux
 05 61 64 24 40

 

 

vcances ariège-mas d'azil Camping en Ariège
Le petit pyrénéen
Lieu dit : Le Castagnès
09290 Le Mas d Azil
05 61 69 71 37

 contact@campinglepetitpyreneen.com