CARCASSONNE la cité fortifiée

  • visitez aude

Description

Description

CARCASSONNE Ville fortifiée médiévale

Histoire de Carcassonne

visitez aude

Chensiyuan [CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)]

La cité médiévale est un ensemble architectural  hors du commun, caractérisée par sa double enceinte que coiffent   52 tours et atteignant trois kilomètres de longueur. À l’intérieur de la ville fortifiée, un château et une basilique  rappellent l’importance du lieu. Cette gigantesque fortification fut restaurée au XIXème siècle par  Eugène Viollet-Leduc sous l’impulsion de JP Cros-Mayrevieille. Elle est classée en 1997 au patrimoine mondial de l’UNESCO.

En surplomb de l’Aude et de la ville de Carcassonne, la cité est entre la Montagne noire et les Pyrénées, sur l’axe majeure reliant la Méditerranée à l’Atlantique.

Grâce à des fouilles archéologiques de nombreux fragments de céramique prouvent que le site était déjà une place commerciale d’envergure sous la Rome antique qui déjà fortifia l’ancien « oppidum de Carcasso ».

Les remparts, protégeant la ville naissante dès le IIème siècle, serviront de sous-bassement aux actuelles murailles. À partir du Vème siècle, Carcassonne est aux mains des wisigoths. Les francs s’étant rendu maîtres de l’Aquitaine, tenteront pendant longtemps de reprendre la cité mais sans succès. Puis entre 725 et 752 les Maures s’emparent de la ville jusqu’à ce que Pépin le Bref chasse les envahisseurs et reprenne la cité.

À l’époque féodale, sous l’égide de la famille Trencavel, Carcassonne s’étend et se pare d’une cathédrale puis d’un château qui subira de nombreuses transformations. C’est à cette période de l’histoire que naît une nouvelle religion : le catharisme.  Innocent III, confronté à la montée du catharisme, demande aux barons languedociens de partir pour la croisade contre les albigeois.

Raymond-Roger Trencavel n’oppose pas trop de résistance par peur de ruiner sa ville et se rend rapidement. La cité devient alors  le quartier général de l’armée des croisés. Les terres sont alors données à Simon de Montfort, chef de l’armée des croisés puis passeront à son fils qui, incapable de les gérer, les donnera à Louis VIII. La chasse aux cathares n’est pas terminée pour autant et une période de terreur s’instaure avec une flambée de violence contre les habitants. L’inquisition s’installe dont on peut toujours voir le fief dans l’enceinte de la cité. Le roi Louis IX fait construire la deuxième enceinte pour se protéger de deux ennemis : Raymond-Roger Trencavel, qui veut récupérer ses terres, et le roi d’Aragon qui menace aussi la cité. Après un dernier siège, Raymond Roger Trencavel renoncera à ses droits et Carcassonne revient définitivement au Royaume de France.

Pendant les guerres de religion, Carcassonne sera un bastion important dans la défense contre les huguenots. Après quelques années  de combats, les habitants rallient de nouveau la couronne de France.

À partir de la signature du Traité des Pyrénées, en 1659, Carcassonne perd son importance stratégique puisque la frontière est désormais au delà des Pyrénées. La cité est peu à peu abandonnée pas ses habitants qui s’installent dans la ville basse. Celle-ci prospère avec l’industrie drapière. La citadelle se dégrade et devient un quartier excentré et misérable. Ses murs sont lézardés, démontés pour récupérer les pierres de constructions et l’administration n’hésite pas à vendre des parcelles. Ce déclin perdure jusqu’en 1834 date de la visite de Prosper Mérimée sur les lieux. En temps qu’Inspecteur Général des monuments historiques, il a une influence certaine, appuyée par l’engagement de la société des Arts et des sciences de Carcassonne et de Jean Pierre Cros-Mayrevieille.

La Renaissance de Carcassonne

C’est tout d’abord la basilique Saint Nazaire qui est classée monument historique (1840) puis les fortifications (1849). Les travaux débutent sur l’édifice religieux en 1845 pour s’achever en 1867. Ces travaux de restauration sont confiés à Eugène Viollet le Duc.

Sa restauration de la cité qui commence en 1850 sera très critiquée du fait des nombreuses interprétations architecturales que le maître s’est autorisé. Malgré les erreurs historiques, le site de Carcassonne permet une visualisation efficace de ce qu’a pu être la cité au temps médiéval.

Ce chantier colossal a duré un peu plus de 60 ans. Le résultat malgré les critiques sur la méthode de restauration, est le sauvetage d’un ensemble architectural qui était voué à la décrépitude et qui aujourd’hui est mondialement connu.

Après avoir été longtemps sous la tutelle du ministère de la guerre, Carcassonne passe à celui des beaux-arts.

En 1944, Carcassonne est occupée par les allemands qui stockent explosifs et munitions dans le château comtal avant de devenir en 1961 un musée.

Aujourd’hui, la cité reçoit plus de deux millions de visiteurs par an et est devenu au même titre que le Mont Saint Michel, une destination incontournable.

CarcassonneQue visiter à Carcassonne ?

  • 1 – Porte Narbonnaise et barbacane Saint-Louis,
  • 2 – Porte et barbacane Saint-Nazaire,
  • 3 – Porte d’Aude,
  • 4 – Porte du Bourg et barbacane Notre-Dame,
  • 5 – Château comtal entouré d’un fossé et construit le long de l’enceinte intérieure,
  • 6 – Barbacane de l’est protégeant l’entrée du château,
  • 7 – Barbacane de l’Aude, aujourd’hui détruite,
  • 8 – Église Saint-Nazaire.

En outre,  de nombreuses  animations sont organisées en Été :

  • Le festival de la Cité se déroule chaque été au théâtre Jean Deschamps au cœur de la Cité et permet de découvrir plusieurs pièces de théâtre, opéras ou concerts.
  • L’embrasement de la Cité se déroule tous les ans le 14 juillet et constitue un feu d’artifice unique en son genre attirant chaque année près de 700 000 spectateurs.
  • Le marathon de la Cité se déroule dans le cadre la Cité de Carcassonne et de ses alentours chaque début d’octobre.
  • Les Médiévales sont un spectacle de reconstitution médiévale qui se tient au mois d’août et comporte des animations de rues et des tournois de chevaliers dans les lices.

Animation chevalerie-Balades et patrimoine

 

 

crédits photos :

Bannière: Jean-Pol GRANDMONT [CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)]

Diapositives : Roan Shryne at German Wikipedia(Original text: de:Benutzer:Roan Shryne) [Public domain]

Animations: Balades et Patrimoine

 

Contact

Contact

Location

CARCASSONNE la cité fortifiée
Get directions

Contact

CARCASSONNE la cité fortifiée
  • By valerieJean Biographe
  • Email: nelson.terra@orange.fr

Ratings

CARCASSONNE la cité fortifiée

Javo Rating Notice

0

0 Total
Ceci est un exemple de contenu. vous pouvez ajouter un avis ou commentaire .
merci.
Intéret
0.0%
Lieu
0.0%
Accueil
0.0%
Services
0.0%

camping CARCASSONNE

Camping le Martinet
Brousses et Villaret 11390
Tel: +33 (0)4 68 26 51 98
Mobile: +33 (0)6 19 34 41 60