La Provence

Juin 25 2016

La Provence

 

La Provence qui fait rêver

La Provence intègre l’ensemble des pays d’oc du sud de la France, qui présente une forte identité profondément latine et méditerranéenne. Outre l’accent marqué et chantant qui a perduré au fil du temps, les provençaux se distinguent par une sociabilité ouverte, qui se vit à l’extérieur tout en protégeant l’intimité de la famille.

La Provence a gardé ses racines méditerranéennes dans ses habitudes alimentaires, privilégiant une cuisine basée sur les produits traditionnels d’origine locale comme l’ail, la tomate, l’huile d’olive, aromates, poissons…

La nonchalance caractéristique des provençaux, se marie avec le climat souvent très chaud et s’exprime dans le traditionnel jeu de boules jouée en fin de journée quand le soleil se fait moins ardent; suivent les fêtes, les danses rythmées au son du fifre et des tambourins.

La Provence, pays des santons, des parfums de Grasse, des arènes de Nîmes et d’Arles, des champs de lavande du plateau de Valensole, du tissu et de la faïence ornée des fameuses olives noires… Bref, La Provence fait rêver avec ses villages usés par le soleil, perchés sur des falaises qui dominent les gorges du Verdon ou du Luberon, ses criques nichées dans un littoral rouge soutenu par les bleus azur du ciel et de la mer…

Provence tourisme

François Philipp from Munich, Germany / CC BY (https://creativecommons.org/licenses/by/2.0)


Mais quels pays recouvrent la Provence?

À l’origine, les terres méditerranéennes étaient habitées par des celtes et des ligures. Vers l’an -600 av JC, les phocéens s’installent progressivement sur les villes bordant la méditerranée: Marseille (Massilia), Nice (Nikaia), Antibes (Antipolis), Hyères (Olbia)…et bien d’autres. Ils investissent le pourtour méditerranéen et remontent jusqu’à Montélimar.

Mais les tribus celto-ligures de la proche Italie menacent leur tranquillité et ils font appel à la puissance romaine pour se débarrasser de leurs envahisseurs vers – 121 av JC…C’est la création de la gaule narbonnaise qui a d’ailleurs donné son nom à la Provence (Provincia). Il y aura quelques percées des peuples germaniques mais qui seront repoussées par la puissante armée romaine.

Au fil de son histoire, cette ancienne province a vu ses frontières fluctuer selon les possessions des différents comtés et marquisats. Historiquement, elle est définie par les terres à l’est du Rhône conquise par les romains.

Pendant le moyen-âge, après la chute de l’Empire romain, l’Europe est un agrégat de royaumes où barbares (Burgonde, wisigoth, Ostrogoths, Alains) et francs se disputent la terre. C’est la période où la Provence se décline en marquisat, en Comté suivant des frontières très floues jusqu’à ce que Charles Martel intègre définitivement la Provence au Royaume des Francs qui le garde jusqu’à la division de l’Empire carolingien en 843.

Jusqu’en 1125, de très nombreuses passations s’opèrent, des batailles se succèdent pour prendre possession de la Provence. Ce que l’on peut retenir c’est qu’à la fin du Haut Moyen-âge, la Provence est divisée en trois fiefs: le Marquisat de Provence au nord-ouest incluant les villes d’Orange, d’Avignon et de Die; le comté de Forcalquier avec Sisteron, Gap et Embrun; le Comté de Provence avec les villes de Barcelonnette, Digne au nord, Nice, Fréjus, Toulon, Marseille au sud et Arles et Aix à l’est.

À la fin du moyen-âge, la Provence après avoir été la possession de la maison capétienne d’Anjou, passe au roi de France Louis XI. Pendant les guerres de religion, les provençaux en majorité catholique refuse la soumission au roi protestant Henri de Navarre, entraînant le rejet du parlement royal et donnant le pouvoir des villes au Duc de Savoie. Il faudra attendre 1594, date de la conversion d’Henri IV pour que la Provence se range sous l’autorité royale.

Pendant la Révolution française, la Provence bascule dans le camp royaliste, on parlera de Vendée provençale…

La Révolution définit la Provence sous trois départements: les bouches du Rhône, le var et les basses-Alpes et temporairement les alpes maritimes qui repasseront sous contrôle piémontais jusqu’en 1860 puis plus tard, un quatrième département est crée: le Vaucluse, ancien domaine pontifical.

Notre voyage en Provence passera par les Alpes de Hautes Provence, le Var, les Bouches du Rhône et le Vaucluse, en espérant vous enchanter, vous surprendre et surtout vous donner envie de visiter cette magnifique région où paysages, culture, histoire et patrimoine se déclinent avec tant de force.

A voir en Provence