Le château de Lourmarin

  • voyage Vaucluse
  • cuisine chateau
  • forteresse
  • chambre chateau
  • Chateaux renaissance
  • patrimoine Luberon
  • tourisme luberon
  • chateau renaissance luberon

Description

Description

Le château de Lourmarin dans le Luberon

Sur les hauteurs du village de Lourmarin dans le Vaucluse, le château Renaissance du même nom, abrite aujourd’hui une fondation culturelle qui organise des évènements toute l’année. Le château, entièrement meublé, est ouvert toute l’année aux visiteurs.

forteresse luberon

SimonCourtecuisse / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)

L’histoire du château de Lourmarin

Une lignée de seigneurs prestigieuse

Foulques d’Agout, baron de Sault, également Seigneur du château de la Tour d’Aigues entre autres, élève un nouvel édifice sur les vestiges d’une ancienne forteresse datant du XIIe s. Le bâti est une petite tour polygonale surmontée de créneaux.

Il fait venir également des vaudois (Piémont NO de l’Italie) pour coloniser les terres.

Au fil du temps, le château subit des transformations importantes grâce aux nouveaux seigneurs Louis d’Agoult-Montauban, et son épouse Blanche de Lévis-Ventadour, Baronne de Sault. Dès 1523, la tour octogonale est construite à l’ouest de l’édifice. Puis c’est à partir de 1526 l’édification de l’aile Renaissance, pour laquelle, la baronne dépense sans compter en employant les plus grands bâtisseurs italiens. Enfin, à partir de 1539, un escalier à double torsade vient finir la majesté du château neuf. Ce magnifique édifice renaissance est destiné au fils unique, François d’Agoult qui devient page de François Ier, de 1526 à 1567.

Tourisme Luberon

Véronique PAGNIER / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)

Un domaine délaissé

La fin du XVIe s est chaotique pour le domaine de Lourmarin, troublé par des luttes incessantes entre catholiques et protestants qui avaient souvent comme objectif, sous prétexte de religion,  de s’emparer du bien d’autrui.

Le domaine à la fin du XVIe s passe aux mains de la famille Créqui-Lesdiguières, également propriétaire du château de La Tour d’Aigues. Mais les nouveaux châtelains ne s’installent pas au château, seuls les intendants l’occupent. C’est ainsi jusqu’à la Révolution puis de nombreux propriétaires se succèdent sans qu’aucun ne se charge de le garder en état. Le château devient une ruine et l’aile renaissance devenue une grange sert de refuge aux sans-abri.

La restauration du château

Le XXe siècle sauve le château

Au moment où le château allait être porté aux enchères, Robert Laurent-Vibert, un industriel lyonnais, en fait l’acquisition en 1920 et le sauve de son démembrement. En effet, cet homme était également un normalien féru d’histoire et membre de l’école française de Rome. Pendant 5 années, il entreprend la restauration, s’appuyant sur les croquis fournis par le conservateur de la bibliothèque d’Aix en Provence, confiant les travaux à Henri Pacon, architecte et au peintre Charles Martel. L’ensemble des travaux furent réalisés par des artisans de Lourmarin.

En 1925, Robert Laurent-Vibert meurt dans un accident de voiture. Le testament établi dès 1923 fait don du château à l’Académie des sciences, agriculture, arts et belles-lettres d’Aix en Provence à la condition qu’une fondation soit créée.  La Fondation de Lourmarin Laurent-Vibert est reconnue d’utilité publique dès 1927 et est un acteur culturel majeur du sud Luberon.

tourisme Luberon

Véronique PAGNIER / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)

Le bâti du château est composé de deux partie distinctes : celle de la forteresse dite « château vieux » et celle restaurée au XIXe s dite « château neuf ».

Le château vieux

Le château vieux est composé d’un bâtiment de trois étages dont l’accès de fait grâce à une cour fermée. Un moulin se trouve en rez-de-chaussée ainsi que les pièces destinées au service :  la cuisine, l’office, les fours, ainsi que les bases d’une tour ronde. L’ancienne prison qui se situait au sud de la cour a été comblée pendant les campagnes de restauration du XIX e s.

C’est au premier étage qu’il y avait les plus belles pièces d’apparat avec au nord, la « chambre de Madame » comprenant son anti-chambre et dans la tour ronde sa garde-robe ; à l’ouest, une chapelle (déplacée lors de la campagne de restauration pour l’ajout d’une loggia à l’italienne) et de nombreuses pièces, telles que la « chambre du roi » et sa garde-robe, la salle du corps des logis, ainsi qu’une pièce dénommé la lingerie, accessible par une galerie, l’ensemble aujourd’hui disparu.

Les pièces du deuxième étage et troisième étage n’avaient pas de destination particulière excepté la « salle des Grimaud ». La décoration intérieure de ce château vieux est peu connue. Seule la présence de vitraux aux armes des seigneurs de Sault et le meuble en noyer de la grade robe de « madame » sont remarquables.

Le château neuf

Comme le château vieux l’aile renaissance comporte trois étages.  Chacun étant composé de deux pièces, desservies par un couloir. Elles sont agrémentées de cheminées, dont l’une est ornée de cariatides à visages d’Amérindiens et de colonnes.

Le parc et les annexes du château

A proximité du château deux terrasses, l’une nommée basse-cour, l’autre garenne s’étendaient. Elles étaient ceintes d’un mur et d’un fossé que franchissait un pont levis pour arriver à  un jardin d’agrément avec trois allées couvertes d’une treille prévue pour la culture de la vigne. Un jeu de mail était bâti à l’ouest de l’enceinte.

Plus loin toujours à l’extérieur de l’enceinte, on trouvait des annexes : des bâtiments agricoles, des cuves à vin,  l’étable à cochons, six écuries, deux granges et un moulins à huiles.

Les graffiti

Dans une chambre de la tour ouest (fermée aux visiteurs), de nombreuses inscriptions s’étalent sur le mur.

Les accoutrements des personnages représentés évoquent la mode sous Henri III et Henri IV ; la graphie des divers graffiti autour est typique de la fin du XVIe s. Certains des patronymes sont d’ailleurs ceux de protestants établis à Lourmarin entre 1569 et 1640. Au moment des guerres de Religion, le château étant laissé à l’abandon, il est possible qu’il fut un « squat » ou un lieu d’enfermement.

 

Visite du château

 

Crédits photographies

Bannière : Suwannee.payne / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)

Diaporama :
Vi..Cult… / CC BY-SA (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/)
Véronique PAGNIER / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)
SimonCourtecuisse / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)
Elliesram13 / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)
Véronique PAGNIER / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)
PJMarriott / CC BY (https://creativecommons.org/licenses/by/3.0)Pmk58 / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)

 

 

Contact

Contact

Location

Le château de Lourmarin
Get directions

Contact

Le château de Lourmarin
  • By valerieJean Biographe
  • Email: nelson.terra@orange.fr

Ratings

Le château de Lourmarin

Javo Rating Notice

0

0 Total
Ceci est un exemple de contenu. vous pouvez ajouter un avis ou commentaire .
merci.
Intéret
0.0%
Lieu
0.0%
Accueil
0.0%
Services
0.0%

camping Provence-Luberon

Camping Etang de la Bonde

CAMPING LES CHENES VERTS – ÉTANG DE LA BONDE
2412 Route de Pertuis / RD9
84240 Cabrières d Aigues
07 67 86 28 20