Puy Lévêque

Description

Description

Puy Lévêque près de Cahors

Puy Lévêque: un sommet stratégique

Puy Lévêque tient son nom du mot « podium » signifiant colline, légué par les romains qui avaient construit une voie entre Cahors et Bordeaux dont les vestiges ont aujourd’hui disparu.

Puy Lévêque se rend célèbre au temps de la croisade contre les albigeois quand selon l’évêque de Cahors, Guillaume de Cardaillac, prend ombrage du fait que le seigneur de Luzech s’allie au comte de Toulouse, leader des hérétiques cathares. Guillaume de Cardaillac annexe alors Puy Levêque qui restera rattaché à l’évêché de Cahors jusqu’à la Révolution.
Malgré tout, le village, comme tous ceux du Quercy, qui se trouvaient au coeur de la guerre de cent ans entre anglais et français, n’échappa pas à la ruine et aux pillages des deux armées.

Un court répit amena Puy Lévêque à se développer avant que de nouveau les guerres de religion viennent troubler sa tranquillité notamment avec le siège de Henri de Navarre qui fut repoussé.

Puy Lévêque avait une   position stratégique de premier plan car d’une part  la ville permettait de surveiller l’ensemble de la vallée  et d’autre part, elle était sur le Lot, seule voie navigable possible pour le transport des minerais de Decazeville et Aubin.
Le château épiscopal changea de fonction au gré des périodes: couvent, garnison, prison et école… Les maisons du village se serraient autour de lui créant un réseau de ruelles étroites et d’impasses.

Puy Lévêque: un commerce florissant grâce au Lot

Jusqu’au XIXe siècle, le bourg a gardé son aspect ressérré autour de l’église. Puis, à partir de 1839, un pont suspendu fut réalisé pour relier le village aux grands axes. Dans le même temps, afin d’améliorer la circulation, de nombreux grands travaux furent effectués au sein du village, avec le percement de plusieurs rues. Pour favoriser l’accostage des gabares, qui à l’époque était un trafic très important sur le Lot. On aménagea le port de la Cale mais il tomba en désuétude au moment de la construction du chemin de fer en 1869.
Avec le déclin des mines de charbon de l’Aveyron, deux des ponts construits lors des belles années d’expansion seront détruits et le pont suspendu sera remplacé par un pont à piliers.
Cette cité médiévale dominant le Lot, s’étage du donjon du XIIe siècle jusqu’à l’ancien port dit « La Cale », vestige de son commerce florissant jusqu’au XIXe siècle et présente un parcours avec de nombreux monuments classés dont des demeures des XIVe et XVe siècles, d’anciennes maisons de chevaliers et les vestiges du palais épiscopal.

Vous admirerez également l’Eglise du XIVe et son beau Calvaire dans le cimetière, un moulin du XVIIIe siècle transformé en usine électrique.Un circuit dit des 7 églises: Saint Sauveur à Puy Lévêque, Loupiac, Martignac, Cazes, Issoudel, Courbenac vous fera découvrir un ensemble de fresques de la fin du XVe siècle.
A noter que l’église Saint Sauveur est pourvu d’un des plus complets carillons de la région. En effet, elle possède 15 cloches proposant une trentaine de mélodies que vous pouvez entendre avant et après la messe dominicale.

Photo tourisme-lot.com

Contact

Contact
  • Adresse
    Puy Lévêque 46
  • Website
  • Categorie
    Villages remarquables
  • Lieu
    Cahors et alentours, Perigord-Quercy

Lieu

Puy Lévêque
Get directions

Contact

Puy Lévêque
  • By valerieJean Biographe
  • Email: nelson.terra@9online.fr

Ratings

Puy Lévêque

Javo Rating Notice

0

0 Total
Ceci est un exemple de contenu. vous pouvez ajouter un avis ou commentaire .
merci.
Intéret
0.0%
Lieu
0.0%
Accueil
0.0%
Services
0.0%
Pas d'infos supplémentaires.