L’île de Noirmoutier

  • Noirmoutier-Tourisme Vendée
  • Noirmoutier-Tourisme Vendée
  • Noirmoutier-Tourisme Vendée
  • Noirmoutier-Tourisme Vendée
  • Noirmoutier-Tourisme Vendée
  • Noirmoutier-Tourisme Vendée
  • Noirmoutier-Tourisme Vendée
  • Noirmoutier-Tourisme Vendée
  • Noirmoutier-Tourisme Vendée
  • Noirmoutier-Tourisme Vendée
  • Noirmoutier-Tourisme Vendée
  • Noirmoutier-Tourisme Vendée
  • Noirmoutier-Tourisme Vendée
  • Noirmoutier-Tourisme Vendée
  • Noirmoutier-Tourisme Vendée
  • Noirmoutier-Tourisme Vendée
  • La Guérinière-Noirmoutier
  • Tourisme Noirmoutier
  • Tourisme Noirmoutier
  • Tourisme Noirmoutier

Description

Description

 L’île de NOIRMOUTIER

Noirmoutier: Un coin de littoral devenu île

Si vous passez par la Vendée, partez à la découverte de l’île de Noirmoutier, un joyau des côtes vendéennes.Grâce aux courants marins, le climat y est doux et le soleil brille la plupart du temps , favorisant une végétation méridionale d’où son surnom : « l’île aux mimosas ».
Reliée depuis 1971 au continent grâce à un pont, l’île de Noirmoutier est accessible également par l’étonnant passage du Gois, unique en Europe, une chaussée submersible à marée haute de 4 km praticable uniquement à marée basse.

Le passage du Gois

passage-du-gois

Le Gois est une voie de circulation submersible qui relie Noirmoutier au Continent. A marée haute, elle est totalement recouverte par l’océan et les bateaux peuvent naviguer en le traversant entre les balises qui jalonnent son parcours et servent de refuge à ceux qui se sont fait prendre par la marée. La liaison entre le continent et l’île est possible depuis des siècles mais elle est devenue un passage régulièrement utilisé depuis 1766, année des travaux d’endiguement de l’ancienne île de la Crosnière.

Mais Noirmoutier n’a pas toujours été une île. Elle fut pendant très longtemps rattachée au continent avant d’en être séparé à cause de bouleversements géologiques. Dans l’antiquité, les celtes, les phéniciens et les romains pouvaient pérégriner sur une côte beaucoup plus large qu’aujourd’hui.

Noirmoutier-Tourisme VendéeLes premières balises datent de 1786. Depuis cette date, le Gois a été régulièrement ré-empierré et rehaussé. Les pavés qu’on peut encore fouler ont été ajoutés entre 1935 et 1939, période pendant laquelle deux cantonniers étaient astreints à l’entretien de la chaussée. Aujourd’hui de nombreuses parties du Gois sont faites de macadam et depuis l’ouverture du Pont et de la suppression de son péage, le Gois est devenu principalement une curiosité touristique.
C’est un lieu traditionnel de pêche à pied où on peut facilement trouver : palourdes, coques et huîtres très prisées lors des grandes marées d’août et de septembre.
Le temps de passage pour franchir les 4,5 km varie entre trois et quatre heures selon les marées dépendant du calendrier lunaire.

 

Noirmoutier, un peu d’histoire

Noirmoutier est le nom dérivé de l’expression latine in herio monasterio, littéralement « Monastère d’Herus », partie septentrionale de l’île (île d’Her).
Habitée dès la préhistoire, au VIIe s elle devint habitée de manière définitive quand le moine Saint Philibert, fondateur de l’Abbaye de Jumièges, contemporain du roi Dagobert,  s’y installa en 674. Il  y bâtit le monastère d’Hermoutier. Il impulsa les premières activités de la récolte du sel en érigeant des digues. Des invasions vikings l’obligèrent avec l’aide des Seigneurs de La Garnache à construire des fortifications à partir de l’année 830 et au XIIe s suivra l’édification du château. Comme les autres îles atlantiques, Noirmoutier subira dans son histoire de nombreuses attaques espagnoles, anglaises, huguenotes et néerlandaises. En effet, l’île bénéficiant des franchises insulaires, est une terre convoitée car on peut y faire facilement de la contrebande, notamment celle du Tabac.

Le commerce clandestin est au XVIIe siècle à son apogée en recevant le tabac des colonies d’Amérique du Nord. Au XVIIIe s, l’île se forge une nouvelle physionomie avec   la création de nombreuses digues et polders. Des centaines d’hectares de marais sont asséchés avec les techniques importées par les flamands notamment par Jean-corneille Jacobsen qui fit gagner à l’île prèsde 1000 hectares.Ce marchand  hollandais fit construire un hôtel particulier toujours visible sur la place d’armes et donna son nom à la digue Jacobsen qui partant du port permet de rejoindre la plage des sableaux.

Grâce à ces nouvelles terres, la culture des céréales se développe ainsi que les marais salants toujours en activité aujourd’hui.
Pendant la Révolution française, Noirmoutier est le théâtre de nombreuses batailles qui vit une première victoire en 1793 des vendéens mais l’année suivant vit  la victoire des républicains.

A partir du XIXe s et l’essor du tourisme, la ville de Noirmoutier a partagé son pouvoir territorial avec quatre autres bourgs devenus communes : La Guérinière avec ses bouchots, L’Epine avec le Bois des Eloux, le port Morin, et Barbâtre avec sa longue plage de la fosse, longue de plus de 5 km. L’Herbaudière et son port du vieil ont été rattachés à Noirmoutier.

Toute l’île est aménagée par des pistes cyclables et des sentiers pédestres ou de randonnées pour partir à la découverte de paysages d’une grande diversité : plages, forêts, marais et dunes.
Vous tomberez à coup sûr sous le charme de ses cabines de plages, de ses moulins, de l’animation sur ses ports et de son patrimoine culturel , avec entre autre le Château-Musée, symbole du pouvoir féodal, dont le donjon de Noirmoutier fut construit à la fin du XIIe siècle par Pierre V de la Garnache.

 

LES SITES REMARQUABLES À NOIRMOUTIER

  Noirmoutier-Tourisme VendéeLe bois de la Chaize est réputé pour les belles villas érigées au début de l’ère touristique, par les notables de l’île et de la région pays de Loire au moment de l’Empire. Elles sont l’exemple de l’architecture romantique de cette période. Il fut aussi un lieu de villégiature de poètes et de peintres émérites dont Auguste Renoir qui parla de l’île en ces termes : «C’est un coin admirable, beau comme le Midi mais avec une mer autrement belle que la Méditerranée».
Noirmoutier-Tourisme Vendée

 

La plage des Dames avec l’ancien débarcadère, celle des Souzeaux avec ses villas et l’Anse Rouge avec son joli phare, bordent la promenade qui courent le long du bois de la Chaize. Le bois est connu pour ses magnifiques chênes verts et mimosas qui apportent une touche méditerranéenne à sa côte greffée de rochers.

 

Les moulins de Noirmoutier.

Noirmoutier-Tourisme VendéeAppelée aussi  l’île aux cent moulins, Noirmoutier peut se targuer d’avoir encore de nombreux moulins visibles et en bon état de conservation bien qu’ils ne soient plus depuis longtemps en activité.

Érigés par les moines, ils représentaient une ressource non négligeable pour l’économie de l’île. Mus par l’énergie motrice des marées, le prieuré de Saint Philibert percevait les ¾ du revenu des moulins, le solde étant perçu par le seigneur de la Garnache propriétaire des terres. Après des siècles, c’est en 1950 que le moulin de la Cornette, dernier moulin en activité s’arrête définitivement. Aujourd’hui on peut encore admirer ceux de la Guérinière ou le long de la route de l’Herbaudière.

 

 

Le village du Vieil. Charmant village côtier préservé de l’architecture moderne outrancier. Ses ruelles étroites bordées de murets en pierres réservant les regards portés sur les petites maisons de pêcheurs, blanches aux volets bleus. Pendant longtemps, les « veillots », habitants du Viel tirèrent leurs ressources de la pêche et de la culture de pomme de terre sur de petites parcelles. Sa plage entre rochers plats et sable est une anse qui s’étend jusqu’à la « Clère ». où ont été faites les premières expériences mondiales de la navigation sous-marine.
Le quartier du Banzeau est l‘ancien quartier des pêcheurs, charmant dédale de vieilles rues étroites et fleuries de roses trémières. Rues au noms insolites comme «La rue des Trois-Ivrognes » baptisée ainsi parce que, dit-on , à l’époque il y avait un bar à cette adresse et trois habitués avaient l’habitude de se soulager dans cette venelle. Elle était si étroite que même s’ils tanguaient, ils ne pouvaient pas tomber !

Les réserves naturelles des marais de Mullenbourg et du Polder de Sébastopol, lieu de nidification où l’on peut observer les oiseaux à partir de la jetée de Jacobsen qui s’enfonce dans la baie faisant face à Bourgneuf. Ces deux aires sont le refuge de très nombreuses espèces végétales et animales. Maintenues par l’activité des marais salants, l’eau de mer continue de circuler amenant avec elle quantité de petits animaux marins, nourriture essentielle aux oiseaux.

Tourisme-Noirmoutier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le château de Noirmoutier datant du XIIe s, est un château fort flanqué de quatre donjons. Erigé pour défendre les moines de l’Abbaye contre les invasions vikings, Il est très bien conservé. Il résistera à de nombreux attaques jusqu’à être pris par l’Amiral Tromp, envahisseurs Hollandais. Plus tard il sera repris par la couronne. Sous la Révolution il servit de prison militaire, le général d’Elbée, une des figures des guerres vendéennes y sera incarcéré et fusillé.Noirmoutier-tourisme
Un musée historique sur l’histoire de Noirmoutier se situe dans les murs du château.
Noirmoutier-Tourisme

L’église de Saint Philibert, abbatiale bénédictine de style roman et gothique, abrite une crypte du XIe s où l’on peut voir le premier tombeau du moine Saint Philibert.

Les marais salants

Il n’est pas de meilleur point de vue pour découvrir les marais salants que de suivre le sentier qui relie le port à Fort Larron.Depuis 1989, le petit Müllenbourg a repris l’activités des marais salants tandis que le grand Müllenbourg est devenue une réserve ornithologique de premier ordre.Pour une meilleure connaissance du marais n’hésitez pas à franchir la porte de la Maison du sel, installée sur le port de Noirmoutier. Flânez aussi dans le quartier du Banzeau, anciennement lieu des quartiers-maîtres de barque où tout respire le sel…

L’île et ses autres talents

La Guérinière dont la plage s’étire sur le  littoral atlantique fréquentée par les pêcheurs à pied, pour ramasser les huîtres, les  moules, les coques et les vers pour les pêcheurs de poissons!

L’Epine et la Luzeronde qui font face au large de l’océan, baigné par l’air iodé sur fond de marais salants où vous pourrez acheter de la fleur de sel de Noirmoutier dans une cabane de paludier.

Noirmoutier en l’île, avec ses rues piétonnes, ses galeries d’art et ses boutiques de mode ou d’artisanat local.

L’Herbaudière, avec son  port de pêche aux multiples couleurs, fanions au vent, sa coopérative maritime, ses restaurants cuisine locale.

Sans oublier nombre de lieux: plage de la Madeleine, Plage de la Blanche, Plage de la Clère et Barbâtre, charmant village tout au sud de l’île où l’on voit encore de nombreuses petites maisons en pierre s’abritant des embruns, avec de minuscules cours intérieures…

L’île de Noirmoutier cultive une tradition gastronomique reconnue : la « bonotte »pomme de terre primeur, le sel marin et la salicorne, les poissons, les huîtres et une grande variété de coquillages… Ces produits issus de la terre et de la mer, sont mis à l’honneur par les chefs des nombreux restaurants de l’île.

Téléchargez la carte touristique de Noirmoutier

Contact

Contact

Lieu

L’île de Noirmoutier
Get directions

Contact

L’île de Noirmoutier
  • By valerieJean Biographe
  • Email: nelson.terra@9online.fr

Ratings

L’île de Noirmoutier

Javo Rating Notice

0

0 Total
Ceci est un exemple de contenu. vous pouvez ajouter un avis ou commentaire .
merci.
Intéret
0.0%
Lieu
0.0%
Accueil
0.0%
Services
0.0%
camping les brillasCAMPING LES BRILLAS
Camping les Brillas
Le Bois des Tréans
44760 Les Moutiers en Retz
02 40 82 79 78

infos@campinglesbrillas.com

 

camping vendee avec piscine couverteCAMPING JARDIN DU MARAIS
Domaine Le Jardin du Marais
208 Route de Saint-Gilles
85300 Le Perrier- FRANCE
02 51 680 917

 

 

camping Le ragis- Tourisme vendéeCAMPING LE RAGIS
Camping*** Le Ragis
85300 Challans
tél. : 02 51 68 08 49

info@camping-leragis.com