Le château de Montal

  • Chateau renaissance
  • Chateau renaissance
  • Chateau renaissance
  • Chateau renaissance
  • Tourisme Lot
  • Tourisme Lot
  • Tourisme Lot
  • Tourisme Lot
  • Chateaux Lot
  • Chateaux Lot
  • Chateaux Lot
  • Tourisme Lot
  • Chateaux Renaissance
  • Chateaux Renaissance
  • Chateaux Renaissance
  • Chateaux Renaissance
  • Chateaux Renaissance
  • Chateaux Renaissance

Description

Description

Le château de Montal dans le Lot

Situé sur la commune de Saint-Jean-Lespinasse, aux confins du nord est du Lot, le château de Montal représente un parfait exemple du début de l’architecture Renaissance dans le Lot. Il partage ce statut avec le château d’Assier mais sa particularité, au contraire de ce dernier, c’est que sa construction a été décidée par une femme. Ainsi on peut voir une réelle différence de style entre les deux châteaux: Assier, oeuvre élevée à la gloire militaire et Montal, témoignage de la sensibilité féminine, attachée aux détails réalisés avec une extrême finesse.

 

Le château de Montal, la passion douloureuse d’une femme

À l’origine, il existait un château médiéval qui s’appelait  » repaire Saint-Pierre. Il fut racheté en 1494 par Robert de Balzac, seigneur d’Entragues, chambellan de Louis XI et sénéchal d’Agenais. Puis à la suite de son expédition en Italie avec le roi Charles VIII, il est nommé gouverneur de Pise. C’est sans doute pendant ce séjour en Italie que Jeanne sa fille fut fortement influencée par le style renaissance en Italie tout comme François 1er.

Jeanne,  fille de Robert de Balsac et d’Antoinette de Castelnau de Bretenoux épouse d’ Amaury II de Montal, seigneur de Laroquebrou mort en 1510, décide en 1519, de transformer le château préexistant en demeure renaissance. Les travaux qui commencent la même année que l’édification de Chambord, durent jusqu’en 1534 mais le château reste inachevé et deux ailes sur quatre prévues initialement seront terminées.

Déjà atteinte par la mort de son mari, Jeanne perdit brutalement son fils tant aimé en 1523, durant les guerres d’Italie. Elle fit face au désespoir en mettant toute son énergie dans la réalisation de ce château qui aujourd’hui est un des joyau du Quercy.

Le château de Montal, un trésor malmené

En 1771, le château est acquis par le comte Jean-Jacques de Plas de Tanes, puis passe aux mains de son fils, Antoine de Plas de Tanes, député de la noblesse aux États généraux. Ils ne sont guère appréciés dans le voisinage et au moment de la révolution, il abandonne son château qui est mis en vente et part en exil. Aucun acquéreur ne se présente et Montal sert d’auberge à partir de 1793.

Au retour du comte, le château, resté sans meuble, inhabitable est cédé à un cousin dont le fils préfère vendre le château à un banquier de Saint Céré. La veuve de celui-ci, le cède à son tour en 1858, à un marchand de biens du nom de Macaire du Verdier.

Cet homme sans scrupules fait démonter l’ensemble des décors, sculptures, portes ornées, cheminées et huisseries du château pour les revendre aux enchères à Paris et il ne reste de Montal que l’escalier, en attente d’une vente ultérieure. 120000 tonnes transitent jusqu’à la gare de Saint-Denis-les Martel. Mais la vente n’est pas un succès et la majorité des pierres restent en possession du vendeur indélicat. Malgré l’organisation d’une seconde vente,en 1903, le succès de l’opération n’est pas au rendez-vous et finalement, ce qui reste du château est vendu en 1908 à Maurice Fenaille, industriel et amateur d’art: c’est ce qui sauva Montal.

La renaissance du château de Montal

Passionné, grand mécène, Maurice Fenaille entreprend une quête impossible: rendre au château son lustre d’antan en rachetant une à une tous les pièces dispersées dans le monde entier. Grâce à ses relations et son immense fortune il y parvient tant bien que mal et 80% des oeuvres reviennent à Montal. Pour ce qu’il ne parvient pas à acquérir – principalement les deux ensembles sculptés au dessus des fenêtres de la façade – il fait faire des copies -dont on peut admirer les moulages pendant la visite – par des artistes de l’atelier d’Auguste Rodin et aménage les intérieurs de mobilier d’époque.Auguste Rodin moulage

mobilier renaissance

 

La restauration se réalise entre 1908 et 1913 et en 1913, en présence du Président de la république Raymond Poincaré, Maurice Fenaille fait don du château avec usufruit pour lui et ses filles. Par cet acte généreux, Maurice Fenaille permet au château de retrouver trois bustes qui avaient été achetés par le musée du Louvre et plusieurs autres éléments: une lucarne acquise par le musée de Kensington- le buste de Robert de Balsac restitué par le musée de Lyon- le buste de Jeanne est rendu après une indemnité par le musée de Berlin.

Maurice Fenaille, se révèle être l’un des plus grands mécènes des musées français entre 1880 et 1930.

Pendant la seconde guerre mondiale, en 1943, des centaines d’oeuvres du musée du Louvre sont stockées au château de Montal dont la célèbre « Joconde » qui retrouvera Paris en 1945.

Les descendants de Maurice Fenaille habiteront le château jusqu’en 2006. Aujourd’hui, le château de Montal est sous la responsabilité du Centre des monuments nationaux qui ont continué l’oeuvre de restauration par des travaux, notamment le renforcement des tentures de soie tendus sur les murs intérieurs.tenture-mur-montal

 

Le château de Montal, l’histoire d’une femme

Outre l’expression d’un désespoir exacerbé d’une mère ayant perdu mari et fils, le château de Montal évoque par de nombreux symboles la culture humaniste avant-gardiste du XVIe siècle.

Les deuils successifs subis par Jeanne se traduisent par l’alignement des bustes de ses proches sur la façade intérieure du château: son mari, elle même, son fils disparu, Dordet son cadet, son père, sa mère et son neveu, Abbé de Vezelay. On peut voir également sur le fronton principal: « Plus d’espoir » dont l’interprétation porte un double sens: plus d’espoir de revoir mon fils et plus d’espoir de le retrouver dans l’au-delà. Chacun selon ses croyances pourra le lire à sa façon.

Il n’existe qu’une seule trace de l’ancien château médiéval: une fenêtre à l’angle de la façade nord-ouest et de la tour ouest. La sobriété des façades au nord, et la présence des trois tours rondes agrémentées de canonnières, témoignent d’une influence encore forte d’une tradition médiévale. Chateaux Lot
L’évolution vers le style renaissance est marquée par les fenêtres à meneaux flanquées de pilastres et de corniches.

 

carreaux-montalÀ l’intérieur du château, il y a au sol des carreaux aux motifs riches et variés dans chacune de salles, dont un damier noir et blanc qui joue avec la perspective.

 

 

 

 

Les deux ailes du château sont reliées par un hall agrémenté d’un splendide escalier droit ouvert avec un palier intermédiaire ingénieusement posé en dehors des marches qui permet au regard de continuer de suivre la courbe du pilier porteur sans discontinuité. La magie de l’escalier est aussi de découvrir le revers des marches, tout en sculpture fine qui peuvent se lire en montant ou en descendant. Tout le décor de Montal porte la marque de la maîtresse des lieux: le J de Jeanne, I en ancien français.

escalier-montal

 

Dans la cour intérieure, on découvre la façade extérieure richement décorée.

C’est là que s’exprime toute la personnalité de Jeanne qui a fait de son château une allégorie à la souffrance de son fils perdu. Sur la frise séparant les deux étages, on trouve nombre de figures mythologiques et bestiaire imaginaire. Là encore le J de Jeanne ponctue la frise dans toute sa longueur, alterné avec les coquilles faisant référence à la Vénus antique.

Au-dessus, sur une sobre corniche, se déclinent les bustes surmontés d’un fronton triangulaire agrémentés de sculpture représentant des animaux fantastiques.

Tourisme Lot

Il reste du passage de la famille Plas de Tanes, deux cheminées dans la tour sud-est caractérisé par un décor rocaille.

Lors de votre visite, vous bénéficierez des commentaires d’un guide talentueux qui saura vous restituer l’histoire du château avec force de détails comme le fait que les derniers occupants étaient affiliés à la famille de la Ministre Mme Françoise de Panafieu.

Une boutique vous attendra enfin, à la fin de votre visite, pour si vous le souhaitez, acquérir livres et documents relatifs au château.

Si vous souhaitez avoir davantage d’explication:

le guide d’information

Contact

Contact

Lieu

Le château de Montal
Get directions

Contact

Le château de Montal
  • By valerieJean Biographe
  • Email: nelson.terra@9online.fr

Ratings

Le château de Montal

Javo Rating Notice

0

0 Total
Ceci est un exemple de contenu. vous pouvez ajouter un avis ou commentaire .
merci.
Intéret
0.0%
Lieu
0.0%
Accueil
0.0%
Services
0.0%
Pas d'infos supplémentaires.