Le château de Chinon

  • tourisme val de loire
  • tourisme val de loire
  • tourisme val de loire
  • tourisme val de loire
  • tourisme val de loire
  • tourisme val de loire
  • tourisme val de loire
  • tourisme val de loire
  • tourisme val de loire

Description

Description

Le château de Chinon en Val de Loire
tourisme val de loire

Le château de Chinon: un éperon rocheux stratégique

L’occupation de l’éperon rocheux de la ville de Chinon date de trois mille ans et est attesté par les récentes fouilles archéologiques. On sait aujourd’hui qu’un aristocrate gaulois, avait érigé une demeure fortifiée sur l’emplacement de l’actuel Fort Saint Georges.

Dans la salle d’archéologie du musée, on peut découvrir son épée avec laquelle il a été enterré, privilège accordé aux vétérans des troupes étrangères de Rome par César. A la fin de l’Empire romain, le village devient un castrum fortifié avec la construction d’une épaisse muraille (2m40) agrémentée de douze tours. C’est grâce à ces fortifications qu’en 463, un général romain est repoussé par les wisigoths alors maîtres du territoire. À partir du VIIe siècle, Chinon devient un bourg d’une grande importance quand la ville devient une viguerie (juridiction administrative) qui gère un atelier royal de monnaie qu’il faut défendre face à l’incessante menace viking.

C’est donc entre le VIe et le Xe siècle que la forteresse prend sa forme la plus aboutie. A l’instar des autres forteresses, elle comprend à l’intérieur d’une première enceinte, un corps de logis pour le Comte, une tour défensive, des bâtiments entourés par la muraille extérieure qui protège le prieuré et un ensemble de bâtiments et maisons, installations essentielles à la vie quotidienne du château.

Le château de Chinon: Enjeu entre comtes d’Anjou et le royaume de France

C’est au Xe siècle que les comtes de Blois, vassaux du roi des francs, s’installent dans la forteresse. En 1044, les comtes d’Anjou s’emparent de la Touraine et Chinon est cédé à Goeffroy Martel. Malgré la puissance de ses voisins, le Royaume de France et le Duché de Normandie, les comtes d’Anjou parviendront à asseoir leur autorité pendant 161 ans notamment avec la branche Plantagenêt. C’est la période de la suprématie territoriale de la famille d’Anjou dont les terres s’étendent des Pyrénées à l’Ecosse. Henri II Plantagenêt fera de Chinon sa capitale continentale où il entrepose son trésor royal. Au sommet de sa gloire, il construit le fort Saint Georges et un palais, dont les vestiges ont été mis à jour en 2003, préservés aujourd’hui sous un jardin.

Henri II  est marié à Aliénor d’Aquitaine qui lui donnera 8 enfants dont cinq garçons, probables héritiers dont deux resteront célèbres: Richard Coeur de Lion et Jean sans Terre. À partir de 1172, les fils de Henri II convoitent l’héritage de leur père, appuyés par Alienor d’Aquitaine. Conscient du complot, Henri II fait enfermer sa femme dans la forteresse en 1171, avant de l’exiler en Angleterre.

Ces dissidences servent le jeune roi de France Philippe Auguste qui va s’allier aux fils de Henri II, non sans avoir trahi Richard Coeur de Lion en s’alliant un temps avec son jeune frère qui meurt. Mais l’alliance est scellée et inquiète le puissant Henri II. Richard Coeur de Lion, alors roi d’Angleterre, fait serment au roi de France pour les terres continentales des Plantagenêts qu’il décrète être siennes. C’est donc alliés que Philippe Auguste et Richard Coeur de Lion vont faire le siège de Chinon. Il ne sera pas nécessaire de faire la guerre puisque Henri II Plantagenêt meurt en 1189, laissant l’empire à son fils. Richard Coeur de Lion est appelé pour la croisade et part pour Jérusalem en signant un pacte de non-agression avec Philippe Auguste. Ce dernier rompt le pacte et en 1193 attaque le territoire de son allié. (Gisors et le Vexin normand). Après la mort de Richard Coeur de Lion, son frère Jean Sans Terre est le nouveau roi d’Angleterre, le nouveau maître de Chinon qui fait renforcer une série d’aménagements défensifs: la nouvelle fortification du Fort Saint Georges qui devient un poste avancé pour la défense de la route de l’invasion franque; De nouvelles tours sont créées et les remparts sont renforcés; une douve est creusée isolant la partie occidentale de la forteresse qui devient le Fort Coudray.

Cela ne sera pas suffisant et après un siège de 9 mois, la forteresse de Chinon tombe dans le royaume de France en 1205. Philippe Auguste poursuivra le renforcement de la forteresse avec notamment la construction de deux petits forts d’entrée, flanqués de deux tours défensives et doté d’un pont-levis avec une herse: un à la Porte des champs et l’autre devant le donjon de Coudray.

Entre le XIIIe siècle et le XVe siècle, d’autres aménagements seront réalisés notamment des bâtiments abritant une salle de justice au premier étage du logis, disparus aujourd’hui; puis sous Charles VII, une salle de jeu de paume, sport très prisé à cette époque.

À partir du XVIe siècle, la forteresse perd sa fonction défensive et est abandonnée par ses rois au profit de châteaux plus récents et plus confortables. Elle se dégrade au fil du temps jusqu’à être décrite dans les inventaires du XVIIe siècle comme complètement délabrée. À la Révolution, elle est vendue comme bien national au profit de plusieurs acheteurs qui se répartissent les lots. Des maisons sont alors construites le long des remparts et des caves creusées dans la butte.

En 1854, face au risque que représentent les ruines du château pour les promeneurs, la municipalité décide la destruction de ce qu’il reste de la forteresse. Elle sera défendue par Prosper Mérimée et des travaux de restauration feront suite à son intervention.

Le château de Chinon:Une restauration visionnaire et ambitieuse

En 2003, débute une programme de restauration entrepris par le département ayant pour visée de valoriser ce patrimoine exceptionnel en alliant deux concepts: la protection du patrimoine par la restitution architecturale et artistique du site pour en mieux comprendre l’histoire et la création contemporaine.

Six années de chantier seront nécessaires pour rendre au site toute sa splendeur et sa force: Restauration de 150 mètres de remparts- du donjon de Coudray avec son escalier d’accès initial- Les logis royaux rebâtis comme au XVIe siècle-

Six années également pour faire passer le site de la forteresse de Chinon dans le XXIe siècle avec la construction d’un bâtiment d’accueil- des espaces muésographiques et scènographiques pour faire vivre l’épopée des personnages qui ont fait l’histoire de la Forteresse de Chinon.

Contact

Contact

Lieu

Le château de Chinon
Get directions

Contact

Le château de Chinon
  • By valerieJean Biographe
  • Email: nelson.terra@9online.fr

Ratings

Le château de Chinon

Javo Rating Notice

0

0 Total
Ceci est un exemple de contenu. vous pouvez ajouter un avis ou commentaire .
merci.
Intéret
0.0%
Lieu
0.0%
Accueil
0.0%
Services
0.0%
Pas d'infos supplémentaires.