Le château d’Amboise

  • Les jardins, chateau Amboise
  • Vue sur la Loire, Chateau Amboisee
  • Tour des minimes, chateau Amboise
  • château amboise|tour des minimes
  • chateaux de la loire
  • chateaux de la loire
  • chateaux de la loire
  • chateaux de la loire
  • chateaux de la loire
  • chateaux de la loire
  • chateaux de la loirechateaux de la loire
  • chateaux de la loire
  • chateaux de la loire
  • chateaux de la loire
  • chateaux de la loire
  • chateaux de la loire

Description

Description

Le château d’Amboise

châteaux de la loire

 

Amboise symbole de la puissance royale en Val de Loire

Un lieu stratégique depuis l’antiquité

Symbole de la puissance royale pendant la Renaissance, le château d’Amboise fut détruit à la Révolution, ne laissant que le cinquième de son bâti du temps de sa splendeur. Pourtant ce qu’il reste de ce château grandiose reste impressionnant.

Situé à un lieu stratégique sur la Loire, l’endroit est habité depuis l’Antiquité. Clovis y mène bataille contre les wisigoths alors que ce n’est encore qu’un oppidum. Ce n’est qu’à l’époque des invasions normandes que l’évêque de Tours confie le site à sa famille, celle d’Amboise qui construit les premières fortifications qui feront de la cité la place la mieux protégée de l’ouest du royaume de l’An mil.

Résidence royale

À partir de 1434, le château devient possession royale après avoir été confisqué suite au complot contre Louis de Trémoille un des favoris du Roi, Charles VII. Son fils, Charles VIII aménagera Amboise en palais tout en gardant son caractère défensif. La sécurité y était telle que le château d’Amboise devint « l’école des Princes et Princesses » pourvu d’une remarquable bibliothèque dont le fond deviendra la bibliothèque nationale.

Charles VIII entreprend de nombreux aménagements dès le début de son règne: la construction de la chapelle Saint Hubert, l’aile dite « Charles VIII », les deux tours cavalières et le parc. Il s’adjoint pour réaliser son palais les services de nombreux artistes français et italiens qui vont transformer le château en style renaissance. Pour le chantier 250 maçons travaillent en permanence. Louis XII, son successeur va poursuivre l’aménagement d’Amboise avec la construction d’une autre aile et de la tour Heurault terminée sous le règne de François 1er. En effet celui-ci délaisse Amboise au profit de Chambord, Blois puis Fontainebleau.

Cependant, il invite Léonard de Vinci à séjourner au Clos Lucé qui en fera sa demeure à la fin de sa vie.

Henri II réalisera d’autres agrandissements avec la construction de plusieurs bâtiments mais après lui, le château est délaissé et il deviendra une prison de luxe pour les grands personnages de l’Etat. Il passera ensuite au duc de Choiseul puis au Duc de Penthièvre avant de tomber aux mains des révolutionnaires en 1792.

 Destruction faute de moyens

Ce n’est pas la Révolution qui détruisit le château mais son propriétaire, Roger Ducos, qui l’avait acquis grâce à Napoléon. En effet, cet homme n’ayant pas les ressources nécessaires à l’entretien du bâti, il en fit détruire les deux tiers dont la Collégiale Saint florentin et les appartements des reines. Louis- Philippe 1er hérita du château et poursuivit la destruction des maisons attenantes au château mais réaménagea l’aile Louis XII quand la Révolution de 1848 confisqua de nouveau le tout.

En 1873, la famille d’Orléans récupère le château qui devient une maison d’accueil pour personnes âgées avant que Henri d’Orléans le lègue à la Fondation Saint-Louis, organisme qu’il a fondé et gère toujours aujourd’hui.

Passage du gothique à la Renaissance

Amboise est le premier château d’inspiration italienne du val de Loire qui traduit le passage du style gothique à celui de la renaissance.

En effet, si la Chapelle Saint Hubert, édifiée par des artistes flamands dans le pur style gothique, la « Tour des minimes » et la « Tour Heurtault » sont d’Architecture Renaissance, affichant une prouesse technique novatrice qui permettait aux carrosses d’accéder à la terrasse du château depuis les bords de Loire.

Le château gothique:

La salle des gardes agrémentées de voûtes en croisée d’ogives est meublée de façon gothique faisant un ensemble harmonieux.

Le promenoir des gardes, ancienne galerie permettant de surveiller l’accès au château accueille aujourd’hui les reproductions de dessin du XVIe siècle.

La salle des gardes nobles, remarquable par son pilier central en forme de palmier, permettait à la garde rapprochée du Roi de tenir l’escalier qui menait aux appartements royaux.

La salle des tambourineurs doit son nom à l’emplacement de la salle où se parait le roi, transformée en salle de bal et de fêtes sous le règne des Valois.

La salle du conseil est la plus grande du château et représente le pouvoir royal puisque c’est là que se tenaient les assemblées et les conseils. Elle se caractérise par la double inspiration par le biais de l’architecture des cheminées puisque l’une est gothique et l’autre Renaissance.

Les appartements Renaissance:

Avec la salle de l’Échansson, la chambre Henri II, l’antichambre de la cordelière, toutes faisant état de décorations et de symboles de la Renaissance.

Les appartements Louis Philippe:

Le cabinet Louis Philippe, reconstitution d’un cabinet de travail de l’époque où se trouve la maquette du navire commandé par le fils de Louis Philippe qui ramena les cendres de Napoléon 1er.

La chambre Louis Philippe pourvu de son lit bateau ainsi que de nombreux meubles de style Premier Empire.

La salle de musique avec un très beau piano à queue, plaqué de palissandre de Rio est agrémentée de meubles Restauration.

Les souterrains

Depuis peu, on peut voir les souterrains du château grâce à une visite guidée.

 

Contact

Contact

Lieu

Le château d’Amboise
Get directions

Contact

Le château d’Amboise
  • By valerieJean Biographe
  • Email: nelson.terra@9online.fr

Ratings

Le château d’Amboise

Javo Rating Notice

0

0 Total
Ceci est un exemple de contenu. vous pouvez ajouter un avis ou commentaire .
merci.
Intéret
0.0%
Lieu
0.0%
Accueil
0.0%
Services
0.0%
Pas d'infos supplémentaires.